Actuellement professeur des écoles , j’ai peint par le passé , d’abord des tableaux  sur de la soie, puis en acrylique et à l’huile  sur châssis ou carton toilé au sein d’associations.

Après une interruption, je  reprends non pas les pinceaux, mais les couteaux, pour valoriser  et pérenniser ma collection de trèfles à quatre et cinq feuilles.

 

En effet  je suis ultratrifoliophile (collectionneuse de Trèfles à 4 feuilles et plus) : j’ai toujours cueilli au cours de mes promenades ,dans le jardin de ma mère en Périgord , sur les chemins en allant au champignons,  en voyage, des trèfles à quatre et à cinq feuilles .

Mais à partir de 2006 /2007 le nombre en devenant plus important , je suis devenue quadrifoliiste :je cherche et je trouve des trèfles à quatre feuilles , cinq ,six et sept feuilles .

Mes trèfles sont tous de véritables trèfles ( genre trifolium) de différentes variétés selon mes lieux de cueillettes,  qui ont subi une mutation naturelle .

Mr Riboulet, expert arboricole et de justice  les a examinés et authentifiés comme de véritables « trifoliums » .

 

Mais toute collection se doit d’être montrée et surtout valorisée, exposée, partagée.

 

J’ai donc choisi de les inclure dans des tableaux réalisés à l’acrylique et aux couteaux pour l’instant, en technique mixte.

Soit je construis mon tableau autour du trèfle d’après la forme de sa tige et je le mets en scène  dans un cadre figuratif .

Soit je me laisse porter par mes impressions du moment et j’essaie de traduire un sentiment, une idée, un concept, la lumière, le mouvement.

Très influencée par les impressionnistes j’applique la matière par touches dont je varie la taille, l’intensité ou  la direction selon les tableaux.

J’aime travailler dans l’épaisseur de la matière, varier mes touches d’application de la peinture, ma gestuelle mais aussi changer d’outils scripteurs.

 Je peins  principalement dans le figuratif, replaçant le trèfle dans une scène réaliste , semi- réaliste ou imaginaire, portée  par mes sensations du moment . Mais parfois, je place mes trèfles dans une œuvre  plus symbolique,  voire abstraite.

J’inclus souvent certains nombres qui me sont significatifs ( nombre de traits, de points, de motifs ) pour dynamiser  ou équilibrer  ma création .

Je recherche l’originalité du support : toiles triangulaires, ovales, rondes, losanges.

Enfin, dans le cas d’un châssis toilé, j’inclus le pourtour du tableau  dans ma production , il en est la continuité. Il ne doit alors pas être encadré.

 

A l’image de la symbolique du trèfle à quatre feuilles, qui, dans de nombreux  pays est de porter chance ou bonheur,  je n’exprime que des messages volontairement positifs , tournés vers l’avenir .

 

De ce fait, dans un premier temps, je désire donner mes tableaux à découvrir, pour dans un deuxième temps me tourner vers le partage.

 Mon intention est ensuite de partager le bénéfice du « trèfle  à quatre feuilles » en aidant les  enfants défavorisés,  en partenariat avec des associations caritatives ou en participant  aux coûts  de recherches médicales .

De cette façon , le  trèfle à quatre feuilles porterait un peu « chance » .  Il participerait à donner un peu d’espoir  à certaines personnes qui en ont besoin dans le monde.

 

J’ai de la chance de trouver des trèfles à quatre feuilles, le bonheur de pouvoir peindre, de les valoriser  et les pérenniser ainsi .

Je souhaiterais partager ma collection , partager en donnant  un peu d’espoir, un petit moment de bonheur .

 

Valoriser , Pérenniser et ….Partager ma collection , mes dadas , mes passions.